Voici un cours qui étudie un poème de méditation sur le déroulement de la messe écrit par Maurice Zundel. Ce poème est une découverte du sens et de l'esprit de la liturgie dans la finalité de vivre l'eucharistie, et de vivre de l'eucharistie, dans la vie quotidienne et dans l'Eglise.



Le père Patrice Sonnier a donné ce cours à partir du livre "Le Poème de la Sainte Liturgie" de Maurice Zundel, dans le cadre du collège des Bernardins à Paris, lors de l'année 2009/2010.

 



Le Poème de la Sainte Liturgie à été publié en sa 1ère édition en 1926 avec comme auteur Fr. Benoît, nom de Maurice Zundel en tant qu'oblat bénédictin; puis des éditions successives furent publiées de 1934 à 1954 (la 7ème édition). Edition actuelle (septembre 1998) chez Desclée, Paris.

 

"Toutes les réalités chantent, rien d'autre n'est susceptible de chanter."

Cet aphorisme de Coventry Patmore est cité par Maurice Zundel dans son ouvrage.

 

Le mouvement liturgique

 

La vision sacramentelle de l'univers : l'importance de l'espace pour aller des réalités visibles des sens aux réalités invisibles de la foi.

 

La liturgie d'entrée : l'entrée dans la célébration de l'eucharistie.

 

La liturgie de la parole : le verbe de Dieu qui se fait chair, l'écoute de la Parole, la conversion dans notre vie, les moyens de mémoriser cette Parole de Dieu dans notre humanité, dans l'histoire.

 

La parole naît du silence

 

La liturgie de l'offertoire : rapport du corps, de l'intelligence, du moi, avec le rite de la messe; les quatre moments, avec jeudi Saint, eucharistie comme objet de contemplation, le geste historique rappelé.

 

La liturgie eucharistique : paroles de la consécration; sens de la présence réelle.

 

La liturgie de la communion : esprit qui se vie, qui se déploie dans la messe.

 

Intériorité de Dieu : intelligence de la foi; des réalités visibles aux réalités invisibles; recevoir le Christ dans le Saint Sacrement. Avec l'écoute d'un texte de Zundel.

 

La liturgie de l'envoi : une dispersion, mais qui garde l'unité dans le coeur de l'Eglise. 

 

Conclusion : l'aspect pastoral.