Hymne au Saint-Sacrement

 

Divinité de Jésus-Christ, en ce pain caché,
devant toi je me prosterne, tout mon être t'adore.

O divinité de Jésus-Christ, divinité du Père et de l'Esprit
que nul en ce corps ne peut voir sans mourir et ressusciter,
je t'adore et m'abîme en toi.

La vue, le goût, le toucher, Ici n'ont plus sens,
mais ma foi est entière, attentive à ta Parole :
je crois le Fils de Dieu, la vérité par excellence.

Je ne vois pas tes plaies, Thomas les voyait !
Mais je reconnais mon seul vrai Dieu en sa parfaite offrande.

Augmente ma foi !
Avive mon espérance !
Comble mon cour de ton amour !
Sur la croix Dieu se cache, en l'Eucharistie l'homme aussi !

Je crois et confesse l'Un et l'Autre en ta Personne unis.
Mienne soit la prière du larron repentant qui parfaitement t'innocente.

Toi qui fais toujours nouvelle,
toi qui fais toujours actuelle la Passion de Jésus-Christ,
sa mort et sa résurrection,
O Eucharistie !

Vivant mémorial de ton offrande,
Pain de vie qui donnes la Vie aux hommes,
donne-moi, je t'en prie, que de toi je vive !

Qu'en toi seulement mon espérance, et tout mon amour !
Qu'en éternité, en douceur et suavité, j'ai goût de toi !

Que maintenant que désormais en éternité ma vie soit vivante
toute pleine de toi !

Fais, je t'en prie !
Apaise ma soif !
Qu'enfin je vois sans aucun voile et sois comblé en éternité !

Amen.