Suite 7 et fin de la conférence sur l'Eglise donnée à Ghazir le 8 août 1959

Il y a dans l'Eglise de multiples fonction,mais une seule mission.

Avec la voix de Maurice Zundel qui nous permet d'entrer plus profondément dans le texte :

"Quand donc nous sommes blessés par l'Église, c'est que nous n'avons pas encore rencontré l'Église, c'est que nous ne sommes pas encore au coeur du dogme, au coeur de la grâce, au coeur de la vie, parce que si nous vivons en plénitude le mystère de l'Église ; nous ne pouvons le vivre que comme mystère de Jésus continuant sa vie dans cet immense sacrement qui s'unit à travers la liturgie, à travers les bénédictions qui se répandent sur toutes choses : la mer, les montagnes, les moissons, les vendanges, la maison, les instruments de travail. Finalement, c'est tout l'univers qui est un immense sacrement où Jésus perpétue son Incarnation et ne cesse de se communiquer dans la virginité de la foi qui n'est liée qu'à lui.

Enfin, n'oublions pas que l'Église, l'Eglise ne doit pas être confondue simplement avec le magistère doctrinal , le magistère doctrinal et le pouvoir sacramentel, je veux dire le pouvoir d'administrer les sacrements, qui sont indispensables et infiniment sacrés, cela va de soi, mais que l'Église, c'est aussi bien le mendiant qui vous tend la main à la sortie de Saint-Pierre à Rome.

Moi, je n'hésite pas à dire que si, pour moi, m'agenouiller devant le pape va de soi, comme il va de soi que je m'agenouille devant le prêtre auquel je me confesse, si cela va de soi parce que le pape comme le prêtre auquel je me confesse est un sacrement, il faut - si je suis vraiment axé sur la Personne de Jésus - que je m'agenouille aussi devant le mendiant qui, lui aussi, représente Jésus-Christ, qui est le sacrement de sa Pauvreté, qui est le vicaire de sa Pauvreté, qui est le vicaire de Jésus autant que le pape, dans sa fonction de Pauvreté. ( fin de la diffusion sonore.)

Il ne faut pas isoler cette fonction vicariale. Le pape est le vicaire de Jésus-Christ incontestablement dans sa fonction sacerdotale, incontestablement dans sa fonction magistrale, dans sa fonction doctrinale, mais le mendiant est tout autant à sa manière le Vicaire de Jésus- Christ, et le petit enfant est tout autant à sa manière le vicaire de Jésus-Christ.

Il est nécessaire, pour que l'Église soit le Christ total, qu'il soit représenté de mille manières diverses et complémentaires et si je ne ménage pas mon adhésion au pape et aux Conciles, il faut que je ne la marchande pas non plus au mendiant, pas plus que saint François ne l'a marchandée au lépreux qui lui a révélé le Christ.

Quelle est notre tâche en salle d'hôpital, en salle de classe, dans la rue, à la cuisine, à la cave ? Nous sommes là pour être Jésus. Notre costume religieux prouve que nous sommes d'Église, que nous sommes l'Église, que nous sommes la Mère Église.

Depuis l'Ascension, Jésus est devenu invisible. Il ne peut plus apparaître aux hommes qu'à travers notre visage. Quand nous hésitons, que nous avons de la peine, que nous trouvons que c'est difficile, que nous sommes épuisés, tentés, c'est cela qui nous rendra notre courage : " Je ne suis pas là pour moi. Je suis là pour lui ". Les autres l'attendent de moi et ne peuvent le voir qu'en moi.

Etre chrétien, c'est être Jésus. Etre consacré, c'est ostensiblement être fait Christ." (fin de la conférence)

Prière :

Père, Fils, Esprit, nous ne pouvons vivre le mystère de l'Eglise que comme le mystère de Jésus continuant sa vie sur la terre dans cet immense sacrement !

Nous t'en prions :

Apprends-nous comment vivre en plénitude ce mystère de l'Eglise !

Apprends-nous comment voir Jésus aussi bien dans le mendiant à la porte de saint Pierre, vicaire de Jésus dans sa pauvreté, que dans le Pape !

Jésus, Jésus-Christ, tu es l'Eglise ! Elle est ton corps et tu nous a créés et sauvés pour que nous en devenions chacun un membre irremplaçable.

Apprends-nous comment devenir nous-même dans l'Eglise un sacrement de ta présence pour la vie même de Ce Corps !

Chacun de nous est ton Corps entier ! Immense mystère !

Etre chrétien, c'est être Jésus, c'est être identifié sans partage à l'immensité de ton Corps !

Sensibilise-nous à cette appartenance, à cette identification constitutive de notre être et de la vie éternelle en nous !

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir