Suite 2 de la conférence donnée à Ghazir le 8 août 1959.

L'Eglise est la grande œuvre du second Adam. Cette commmunauté, l'Eglise, n'est pas détachable de la personne de Jésus. "Je suis Jésus que tu persécutes", c'est là au fond toute la théologie de l'Eglise.

Reprise du texte : « Le Mystère de l'Eglise comporte justement tous ces côtés d'ombre déja racontés, qui tiennent à la part humaine qui est en elle, du moins, disons-le provisoirement, puisque nous verrons qu'il faut corriger cette expression. »

Avec la voix de Maurice Zundel qui nous permet d'entrer plus profondément dans le texte :

Suite du texte: " Il ne faut jamais s'en étonner, pas plus qu'il ne faut s'étonner de voir les Évangélistes nous rapporter les faiblesses de saint Pierre. Aussi bien, ce qui nous préservera à jamais de tout scandale, c'est la parole même de notre Seigneur qui dit à Saül le persécuteur qui va devenir l'Apôtre saint Paul : " Je suis Jésus que tu persécutes ". C'est là, au fond, toute la théologie de l'Église et nous la tenons du Christ lui-même : " Je suis Jésus que tu persécutes. Cette communauté à laquelle tu t'en prends, cette communauté que tu veux exterminer, c'est moi, c'est moi ! "

Si bien que, dans le même éclair qui le foudroie et qui le transforme radicalement, Saül, devenu saint Paul, reconnaît ou plutôt connaît en même temps le Christ et l'Église, le Christ dans l'Église, et l'Église dans le Christ. Il n'est pas étonnant qu'il devient, qu'il deviendra plus tard le plus grand théologien de l'Église et qu'il nous introduira magnifiquement dans le mystère du Corps Mystique.

Il ne faut jamais perdre de vue cette identification : " Je suis Jésus que tu persécutes ". Cette communauté, elle n'est pas détachable de la Personne de Jésus. Jésus l'habite, Jésus l'anime, Jésus circule en elle, Jésus la conduit, Jésus se communique par elle à toute l'Humanité, mais en elle c'est toujours à lui que nous avons affaire.

Notons tout d'abord que il était impossible que notre Seigneur ne fondât pas l'Église. L'Église est la grande oeuvre de Jésus et elle résulte immédiatement de sa qualité de second Adam. L'Incarnation doit accomplir, elle doit accomplir ce que le premier Adam a refusé d'accomplir. La mission du premier Adam comportait déjà cet aspect vicarial, c'est-à-dire que le premier Adam, comme le second à un niveau bien plus élevé, infiniment plus élevé, cela va sans dire, mais déjà le premier Adam avait cette fonction de représenter toute l'Humanité.

Car la première pensée qui jaillissait en lui, cette première pensée qui était le premier acte de la liberté éclatant dans l'Univers qui jusqu'ici avait été porté dans les langes, cette première pensée, c'était comme l'âge de raison de toute la Création et il fallait que le premier acte de raison de toute la création fût un acte d'adhésion et d'amour qui aurait promu toute la création au plan de la liberté et toute l'Humanité au niveau de la communion des saints. C'est-à-dire que l'Humanité n'aurait pas été une espèce animale comme elle l'est restée, mais une communauté animée par la grâce et unie par la Présence de Dieu.

Le second Adam, qui reprend à un niveau bien supérieur et plus magnifiquement, plus admirablement, comme dit la prière de l'offertoire (ancienne) : " O Dieu, qui avez créé l'homme dans une admirable dignité, et qui l'avez magnifiquement encore rachetée", a éminemment cette fonction vicariale. Il représente l'Humanité comme il est le sacrement vivant de la divinité. Son rôle essentiel c'est donc de rassembler, c'est d'unir, c'est de faire tomber les murs de séparation, c'est d'effacer les frontières, c'est de faire de l'Humanité justement une Communion de saints, c'est d'arracher les hommes à leur vie animale qui les sépare, les divise et les oppose, et les jette continuellement en massacre les uns contre les autres, pour qu'ils deviennent, deviennent enfin dignes d'eux-mêmes et dignes de Dieu !

Il s'ensuit que sa première intention, la première intention de Jésus doit être d'affirmer sa mission de second Adam et, puisqu'elle doit durer jusqu'à la fin des siècles, de la communiquer aux hommes qui devront poursuivre son apostolat.

Et cela est d'autant plus nécessaire qu'il est impossible, nous l'avons vu, d'être son disciple sans participer à cette mission du second Adam, puisque c'est seulement dans cette immensité d'intention, de vision et d'action que on le découvre dans sa réalité." (à suivre)

Prière : Dieu qui a créé l'homme dans une admirable dignité et l'a racheté plus magnifiquement encore, nous t'en prions : donne-nous d'être participants de la divinité du second Adam ! Lui qui a pris notre humanité pour en faire le corps mystique du Christ, en Lui assise elle aussi à la droite du Père, en égalité avec le Père, le Fils et l'Esprit.

Parce que le véritable Amour ne peut pas accepter que lui demeure inférieur celui qu'il aime.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir