Lire d'abord le premier texte « sité » ce même jour.

Personnel. Suite du développement sur l'Eucharistie.

En suite du développement personnel d'avant hier, ces développements ne seront jamais finis ! il faut souligner que la vie éternelle ne nous est jamais donnée qu'en Eglise, qu'en faisant de nous un membre de l'Eglise, celle-ci étant appelée à devenir parfaite épouse du Christ en chacun de ses membres.
Oui, maintenant c'est le corps du Christ qui est devenu notre nourriture jusqu'à nous identifier à Lui et Lui à nous, dans une assimilation la plus parfaite possible de chacun par l'autre, mais cette identification n'est possible qu'en Eglise. Son corps, le Corps du Christ s'identifiant au corps de l'Eglise, est devenu pour l'éternité la nourriture de notre corps ressuscité, et c'est de son sang que, pour l'éternité, bat notre cœur de ressuscité. Et, si l'adoration du saint sacrement doit aviver en nous le désir de le recevoir en en faisant déjà notre nourriture jusqu'à ce qu'Il devienne la chair de notre chair et le sang de notre sang, c'est en Eglise que cela doit s'accomplir.
Et notre prière après la communion pourra se calquer sur celle des apôtres entendant après leur 1ère communion le long discours de Jésus après la Cène. Elle empruntera les paroles mêmes de Jésus : « Père, qu'ils soient tous uns comme moi en toi et toi en moi afin qu'eux aussi soient uns en nous pour que le monde croit que tu m'as envoyé » et que je sois moi-même artisan de cette unité.
Nous avons à apprendre et sans cesse réapprendre le vécu de notre relation à tous les hommes aussi importante, aussi constitutive de notre être-homme, que notre relation à Jésus, les deux sont vitales pour tout homme. Dieu ne nous aime que dans notre relation au Christ ET à l'humanité entière, il ne nous voit que dans notre lien à l'humanité entière, tout en y distinguant chaque membre de Son Corps. Aux yeux de Dieu il n'y a ni ne peut y avoir aucun mélange.
Aussi dans l'Evangile n'est-il jamais question de pêche à la ligne, mais toujours de pêche au filet parce que le filet rassemble. Et sur le bord du lac, après la pêche miraculeuse, il y a toujours 2 barques, celle où se trouve Pierre, et celle où il n'est pas encore, qui peut contenir l'humanité entière ne pouvant pas encore connaître le Christ et l'Eglise.
Il faudrait s'exercer à composer une prière à partir du discours de Jésus après la Cène qui a alimenté la prière des apôtres après leur première communion.

(à suivre, à pour-suivre, à reprendre ?)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir