Suite 5 et fin de la 5ème conférence donnée au mont des Cats en décembre 1971.

« L'oecuménisme est un trait de la Personne de Jésus Christ, il est inscrit dans sa structure parce que Jésus Christ est le second Adam, parce que Jésus Christ est si parfaitement exproprié de soi qu'il peut vivre la vie de chacun comme la sienne propre et qu'il est, comme on l'a dit magnifiquement, "Il est chez Lui à l'intérieur des autres."
Jésus Christ chez Lui à l'intérieur des autres, cela indique une proximité incroyable qui donne au mot "prochain" une résonance toute neuve. Aussi bien, quand Notre Seigneur nous invite à aimer notre prochain comme nous-même, il ajoute aussi "comme je vous ai aimés". Notre premier prochain, c'est Dieu, notre premier prochain, c'est Jésus Christ intérieur à chacun et, si il y a un prochain humain, c'est d'abord parce qu'il y a ce prochain divin.
Si l'homme n'était que ses tripes et ses boyaux, s'il n'était que ses glandes et ses nerfs, s'il n'était qu'une punaise ou un chacal, s'il n'était que l'oeuvre du hasard, il n'y aurait pas de charité possible ! La charité rend 'cher', comme le nom l'indique, l'autre, la charité le rend proche, le confie à notre amour. La charité n'est possible que si, en chacun, nous faisons la rencontre de Dieu, que si en chacun, c'est Dieu en personne qui nous est confié.
Et justement la révélation de Jésus Christ, le second Adam, nous rend sensible cette présence de Dieu au coeur de tous les hommes car chaque homme a été pesé du même poids que nous-mêmes, chaque homme représente le prix du sang divin qui a été versé pour lui, chacun est consacré par le mystère de la Croix, chacun est infiniment précieux au yeux de Dieu qui non seulement l'aime comme un Père aime ses fils, mais qui donne Sa Vie pour chacun et nous attend à l'intérieur de chacun afin que la Vie divine qui est confiée à chacun soit révélée a chacun par le respect que nous lui témoignons et par l'accueil qu'il recevra de nous.
Jésus Christ, révélation définitive comme Verbe incarné, Jésus Christ, centre de la fraternité humaine, Jésus Christ origine de l'histoire qui s'ordonne par rapport à Lui, tous les siècles avant Jésus Christ, tous les siècles après Jésus Christ, parce que Jésus Christ est le centre, parce qu'en Jésus Christ toute l'humanité, davantage tout l'univers, se rassemble en ce point unique déterminé par Sa naissance. Car ce n'est pas seulement l'homme qui est racheté, c'est bien sûr toute l'histoire humaine qui se récapitule, qui prend un sens nouveau, c'est toute l'histoire des animaux, des végétaux, toute l'histoire du cosmos, qui s'ordonne à la Personne et à la Présence de Jésus Christ.
Jésus Christ assume tout, Jésus Christ transfigure tout, Jésus Christ renouvelle tout, à condition que nous fermions l'anneau d'or des fian­çailles éternelles, que nous entrions nous-mêmes dans cette histoire, que nous nous effacions en la Personne de Jésus Christ, que nous deve­nions à notre tour le corps et le sang du Christ, que nous formions ce corps mystique qui fera de l'humanité une seule Personne en Jésus.
De toutes manières ce qui est essentiel, c'est de vivre le mystère de Jésus au coeur de la Trinité Divine, c'est d'entrer dans cette Pauvreté suressentielle des trois Personnes, c'est de participer à ce dépouille­ment de Dieu, à cette innocence de Dieu, c'est de concevoir que Dieu est toujours déjà là, que nous serions Christ nous-même si nous n'oppo­sions pas à cette lumière qui nous est donnée nos limites et nos obscurités, et que Jésus Christ, c'est l'éclosion parfaite au sein de l'Histoire de ce don de Dieu qui est fait à toute créature mais qui ne trouve sa pleine expression qu'à travers Lui en raison d'un dépouillement infini et insurpassable.
C'est pourquoi, finalement, on ne peut entrer dans le mystère de Jésus que par la porte du dépouillement, du silence intérieur. C'est quand on écoute, sans faire de bruit avec soi-même, quand on écoute la voix divine que l'on peut entendre à travers la musique éternelle qui est Dieu au fond de nos coeurs, c'est alors que l'on peut entendre cet appel de Jésus qui est la révélation plénière de Dieu, laquelle, encore une fois, ne pouvait se faire que par mode d'incarnation, précisément parce que Dieu est une Personne, parce qu'il ne peut se communiquer qu'à la manière d'une Personne en illuminant notre intimité, en la transfor­mant jusqu'à ce qu'enfin l'intimité de l'homme ne soit plus que ce sacre­ment diaphane qui est l'intimité de Notre Seigneur qui réalise la Présence de Dieu au point d'être l'Emmanuel, "Dieu avec nous. " (fin de la 5ème conférence)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir