Suite 2 de la 3ème conférence donnée par M. Zundel au Cénacle de Genève le 4 février 1973.

Dans le Christ la personnalité révélée en Dieu dans la Trinité, la personnalité apparaît comme l'Universel lui-même... (1) Dieu va se révéler dans son intimité la plus personnelle en suscitant en nous la réponse qui constituera notre personnalité. L'Universel dans le Christ se révèle concentré dans la personne. Le vide que je fais en moi me permet comme à tous les autres humains d'être le centre du monde, nullement pour le posséder...

(Reprise) :

« Qu'est-ce que c'est que l'Universel ? C'est justement dans le Christ que nous répondrons, parce que, dans le Christ précisément, la personnalité révélée en Dieu dans la Trinité, la personnalité apparaîtra précisément comme non seulement le lieu de l'Universel, mais comme l'Universel lui-même. »

(Suite du texte) :

« Vous-vous rappelez cette vision de Pasternack qui est si émouvante lorsqu'il parle des antennes de l'Annonciation, montrant comment à partir du Christ il y avait un changement prodigieux qui consistait en ceci que le dialogue entre Dieu et l'humanité s'accomplissait dans le plus secret de la personne.

Ce ne sont plus des foules en marche, ce ne sont plus des armées prêtes à l'invasion, ce ne sont plus des migrations innombrables, enfin des mouvements collectifs, c'est un dialogue secret avec une jeune fille qui va décider de l'avenir du monde, parce que justement Dieu va se révéler dans Son intimité la plus personnelle en suscitant en nous la réponse qui constituera notre personnalité. Ceci est énorme n'est-ce pas ?

Vous sentez très bien la différence immense qu'il y a entre un génie universel, et qui s'appelle universel parce que justement dans ce seul homme il y a toute une superposition de grandeurs, comme en Michel-Ange qui est architecte, qui est sculpteur, qui est peintre, qui est poète, et encore beaucoup d'autres choses, on a un génie universel c'est-à-dire qu'en lui seul il y a une source immense qui peut apporter des éléments nourriciers à toutes les intelligences humaines !

Il y a aussi l'Union Postale universelle, vous entendez bien : universel, cela veut dire que c'est une organisation qui est étendue géographiquement sur toute la terre habitée, « universel » a un sens ici tout à fait différent indiquant la diffusion dans l'espace, tandis que dans le cas de Michel-Ange il s'agit au contraire d'une unité qui est si riche dans son essence qu'elle est capable de porter la lumière dans toutes les intelligences qui recevront d'ailleurs cette lumière en l'assimilant, en se transformant, en devenant source â leur tour.

Donc l'Universel, dans le Christ, se révèle concentré dans la personne, parce que l'universel de valeur, et il ne peut pas s'agir d'autre chose, l'universel de valeur, c'est un espace intérieur qui est suscité par le don de soi, c'est ce vide que l'on fait en soi qui creuse cet espace et qui permet à un être singulier d'être le centre du monde : davantage, non seulement à un être singulier est-il permis d'être le centre du monde, mais à tous les êtres humains, précisément parce que la pensée est créatrice d'origine, l'homme qui arrive à penser, qui arrive à peser le monde dans la balance de son esprit, et soi-même et toute l'histoire dont il est le répondant et le responsable, cet homme porte en lui l'Univers non pas pour le confisquer, non pas pour le posséder, mais pour se donner à lui et l'enrichir de son amour.

Si je parle d'égalité, il y a donc un sens extraordinairement différent entre une égalité qui est une égalité de revendication : j'ai droit autant que vous, et je peux posséder autant que vous, et je veux jouir autant que vous, cette revendication des viscères n'a rien a voir avec une égalité de valeur où chacun a la possibilité, s'il y consent, d'ouvrir dans son cœur un espace à toute l'humanité et à tout l'Univers, et c'est donc cette égalité qui est en question, je veux dire : qui intéresse l'humanité en tant que l'humanité est un phénomène unique et incomparable, en tant que l'humanité se différencie ou se distingue de toutes les autres espèces justement par le fait que ce n'est pas l'espèce qui compte mais la personne. »(À suivre)

Note (1) : En Jésus-Christ, en la Trinité, nous ne devenons une personne qu'en devenant le centre du monde, non pas pour le posséder mais pour se donner à lui et l'enrichir de notre amour !? Tous les hommes sont égaux d'une égalité de valeur parce que tous sont appelés à être le centre du monde de cette façon-là.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir