Suite et fin de la 2ème conférence de M. Zundel à Bois-Cerf.

« Comme la science d'un professeur se répand et est universelle, non pas parce qu'il a un plus grand nombre d'élèves mais parce qu'il est plus capable d'être une source de lumière pour chacun et pour tous, il faut d'abord que la science soit en lui au maximum pour qu'elle puisse se répandre, et il en est ainsi de la grandeur humaine, elle s'accomplit dans le secret de chacun pour devenir un bien commun, un bien universel.

Il est donc une raison, ou plutôt plus de raisons que jamais, de tenir à la chasteté qui est la seule possibilité d'un amour authen­tique car la chasteté n'est pas rompue par la génération.

Si des époux ont décidé vraiment de donner la vie, comme les parents de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, après avoir hésité à le faire pour garder leur virginité, cette virginité n'est pas rompue par la procréation d'enfants que l'on veut vouer au service du Seigneur.

La chasteté, nous avons donc à la vivre, nous précisément, comme un sacrement de l'amour le plus exigeant, le plus élevé, le plus magnifique, le plus profond, le plus éternel. Nous avons à vivre cette chasteté comme une paternité et une maternité universelles. Partout dans le monde nous avons des enfants si nous sommes fidèles à notre engagement.

Il ne faut donc pas se laisser séduire par des images, qu'elles viennent de notre inconscient ou qu'elles nous soient proposées du dehors par la presse, la télévision, les affiches, les spectacles, les cinémas et tout ce qui aujourd'hui est au service de l'érotisme : tout cela n'a aucun intérêt, aucun, aucun ! On manque ce que l'on veut atteindre ! On n'atteint même pas le corps puisqu'on atteint simplement les zones brutales où l'homme est réduit finalement à ses organes sexuels ! C'est absurde !

C'est une grâce immense de vivre dans la chasteté, c'est une grâce immense d'être appelé à cette liberté, et à cette paternité et à cette maternité universelles, cela ne discrédite pas un amour sacramentel, un amour conjugal qui est vécu avec toutes ses exigences car les exigences sont les mêmes : les époux ne sont pas dispensés de la chasteté si la chasteté est ce que je viens de dire, si elle est la personnalisation de l'amour ! les époux sont intéressés au maximum à cette chasteté puisqu'elle est la condition première de leur estime, de leur dignité et de leur bonheur.

Si donc nous éprouvons quelques difficultés ou de grandes difficultés à cet égard, tout cela ne nous disqualifie pas : mille tentations ne sont pas un péché ! et les tentatives de la nature se produiront en nous, bien entendu, puisque nous appartenons à l'espèce, nous n'aurons donc pas à la vaincre par un coup de baguette magique, c'est un travail de toute la vie, mais qui est merveilleux puisqu'il consiste à se faire homme, puisqu'il consiste à devenir "quelqu'un" au lieu de rester quelque chose. "Pourquoi vouloir être quelque chose, disait Flaubert, quand on peut être quelqu'un ?

Il n'y donc aucun doute que nous avons toutes les raisons de persévérer et que le Christ et la Vierge, dans leur virginité infiniment féconde, constituent pour nous le modèle à imiter.

Le Christ et Marie, ce couple virginal qui et à la naissance de l'humanité-personne, c'est ce couple qui éclaire notre route et nous engage d'ailleurs dans son sillage pour que nous collaborions à l'avènement d'une humanité-personne.

La chute originelle a empêché, en effet, l'humanité de devenir une société de personnes. Les hommes sont encore dans leur ensemble une espèce zoologique, ils se massacrent entre eux, ils dressent constamment des barrières entre eux et ils n'aboutiront jamais à l'unité s'ils n'arrivent pas à se virginiser. Car il n'y a justement que ce regard intérieur, il n'y a que cette création de la personne, qui fait de chacun une valeur universelle, un bien commun, qui puisse faire tomber les murs de séparation.

Alors réjouissons-nous des engagements que nous avons pris et demandons à Jésus et à Marie de les tenir avec une entière fidélité. » (fin de la 2ème conférence)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir