Maurice Zundel. Le ciel est ici maintenant, l'au-delà est dedans.
Tant que nous n'avons pas trouvé Dieu nous demeurons aliénés à nous-mêmes.

" Nous avons à vaincre la mort, nous avons à la vaincre aujourd'hui. Le Ciel n'est pas là-bas, il est ici ! L'au-delà n'est pas derrière les nuages, il est dedans !

L'au-delà est dedans, comme le Ciel est ici maintenant car c'est aujourd'hui que la vie doit s'éterniser : aujourd'hui nous sommes appelés à vaincre la mort, aujourd'hui nous avons à devenir source et origine, et à recueillir toute l'Histoire pour qu'elle fasse à travers nous un nouveau départ, aujourd'hui nous avons a donner à toute réalité une dimension humaine pour que le monde soit habitable, digne de nous et de Dieu.

Et le témoignage d'Augustin porte encore plus loin : " Tu étais dedans, moi, j'étais dehors ! Tu étais toujours avec moi, mais c'est moi qui n'étais pas avec Toi !"

Ce témoignage signifie que Dieu est notre liberté parce que, tant que nous ne L'avons pas trouvé, nous sommes et demeurons aliénés à nous-mêmes, étrangers à nous-mêmes, hors, en dehors, de nous-mêmes, incapables donc de nous atteindre, et esclaves par conséquent de notre biologie puisqu'alors se prolongent en nous toutes les servitudes des forces physicochimiques et tous les courants du psychisme animal.

Mais voilà : quand l'homme a atteint au dedans de lui-même, comme il y reconnaît immédiatement la Présence qui est la clé de son intimité, il comprend aussitôt que c'est la le sceau de Dieu. Il comprend que Dieu ne peut pas s'atteindre par le dehors ni nous contraindre ni nous imposer quoi que ce soit, parce que le signe de son passage et la signature de son action, et la caution infaillible de Sa Présence, c'est que nous sommes passés du dehors au dedans."
(Maurice Zundel, Le Caire, 28 mars 1961)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir