« avec Dieu dans le quotidien » ; 11ème conférence, - mont des Cats.)

Le sourire est la seule image véritable de la puissance divine

(Maurice Zundel) :

"La plus grande puissance du monde, c'est le sourire.

C'est du sourire que nous vivons, comme c'est de l'absence du sourire que nous mourons. Là où il n'y a pas de sourire, la vie s'éteint. Là où il y a le sourire, la vie prospère.

Et c'est aussi la plus grande fragilité. Il est clair que, si le sourire vous est offert et qu'il rencontre un visage fermé, il ne peut plus rien. Si on ne répond pas à cette intimité, rien ne se passe.

C'est l'exemple le plus suggestif de la puissance de Dieu, cette Toute-Puissance de l'Amour, mais qui ne peut arriver (à ses fins) s'il n'y a pas correspondance.

Autant le sourire est puissant s'il est reçu, autant il ne peut rien s'il rencontre un visage fermé. Gardez cette image du sourire qui est la seule image véritable de la puissance divine. Vous comprendrez alors que Dieu soit à la fois la source de toute vie et qu'il soit le Dieu crucifié: II donne sa vie et II meurt.

La vie trouve en Dieu son berceau mais nous avons sur Lui cette puissance épouvantable de Le faire mourir. Dieu est sans défense comme un sourire est sans défense quand vous le refusez. »

Extrait de « avec Dieu dans le quotidien »

" La vérité n'est jamais là on l'on crie, comme disait Vinci, et presque jamais là où l'on parle. »

" On jugera finalement du Christianisme selon la qualité de vie qu'il réussit à produire. Tous les programmes, toutes les affiches, toutes les prétentions à la perfection, toutes les récitations du sermon sur la montagne ne riment à rien si la vie n'en est pas la caution, si la vie n'en est pas transformée, si le chrétien n'est pas un être universel, s'il n'est pas ouvert à toute âme, à toute civilisation, à toute faim et soif de justice, si la présence d'un chrétien n'ouvre pas un espace de lumière et d'amour, et si chacun ne se sent pas, en face d'un chrétien, invité à rencontrer le meilleur de soi, si chacun ne pressent pas à travers un chrétien la Présence infinie du Dieu Vivant. »

Il y a en ce moment une urgence particulière à ce que le témoignage ' monastique soit donné dans toute son authenticité... et la vie monastique trouvera aujourd'hui son centre le plus intime d'abord dans le silence.

Il est évident que, pour trouver Dieu, il faut faire le vide en soi, il faut être en état de silence intérieur.

Tout le bruit que nous faisons avec nous-mêmes, toutes nos revendications, tous nos ressentiments, enfin tout ce qui émane de notre moi charnel et possessif s'oppose radicalement au règne de Dieu en nous. Parce que le règne de Dieu, c'est le règne de la Divine Pauvreté, c'est cette charité brûlante au cœur de la Trinité dans une désappropriation éternelle qui constitue en Dieu la Personnalité."

Le silence vécu, le silence respiré, le silence rayonné, le silence qui est Quelqu'un, le silence qui rayonne de l'Eucharistie, le silence où Dieu nous attend, c'est le silence qui a tout sauvé... Ce qui a maintenu l'Eglise, c'est le silence de Dieu et le silence des grands contemplatifs qui ont vécu ce silence de Dieu."

(Extrait de la 11ème conférence au mont des Cats.)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir