Lausanne, Eglise du Valentin, aux enfants.

Vous avez entendu parler de l'assassinat de ce petit garçon à Genève, un petit garçon de 21 mois qui a été tué dans son sommeil. La Police naturellement est sur les dents, les juges interrogent... interrogent pour les enquêtes, parce qu'on veut absolument savoir qui a tué, pour punir le criminel.

Quelle importance est-ce que ça a ?... est-ce que le monde est changé ?... a été changé du fait que ce petit garçon de 21 mois a été assassiné ?... Qu'est-ce que ça change ? Si on avait tué une punaise, est-ce que on aurait mobilisé la Police ? Pourquoi est-ce qu'on veut absolument savoir qui a tué ? Et pourquoi est-ce qu'on veut punir ... punir l'assassin ? Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il y avait de particulier dans ce petit garçon, qu'est ce qu'il avait de spécial ? ... il n'était pas un petit enfant comme les autres ?... Est-ce qu'il y avait en lui un trésor qu'il n'y avait pas dans les autres enfants ?

Pourquoi est-ce qu'on ne peut pas tuer un petit enfant ? Pourquoi ?

Pourquoi est-ce qu'on ne peut pas tuer un homme comme on tue une punaise ? Pourquoi?..

Vous allez vous confesser quand vous tuez une puce ou un pou ? Vous allez vous confesser ? non. Mais si vous aviez tué un homme ce serait une autre affaire !! Pourquoi ? Pourquoi est-ce que c'est un crime de tuer un petit enfant, et non pas de tuer une punaise ? Pourquoi ?

Vous voyez .. vous voyez là-bas cette galerie, cette galerie de saints qui entourent Jésus crucifié ; vous voyez ces saints ? non ! Qu'est-ce qu'ils ont autour de la tête ? Qu'est-ce qu'ils ont autour de la tête ? on appelle çà comment ? Comment est-ce qu'on appelle çà ? On appelle ça une auréole.

Ils ont une auréole autour de la tête. Et qu'est-ce que ça représente cette auréole ? .. Vous dormez ? .. hum .. non ! c'est pas la figure du soleil ? c'est pas un soleil ? Ils ont un soleil autour de la tête. Pourquoi est-ce qu'on leur met un soleil autour de la tête ? est-ce que quand ils étaient vivants ils se promenaient, comme çà, avec un soleil autour de la tête ? hum ! Pourquoi est-ce qu'ils ont un soleil autour de la tête sur les images ? Oui .. Qu'est-ce que çà veut dire : pourquoi un soleil plutôt qu'un pot de lait ? .. Cà veut dire qu'ils avaient, qu'ils avaient un soleil dans leur coeur : voilà ce que çà veut dire. Ils portaient dans leur coeur un soleil qui éclairait et qui continue à éclairer le monde ! C'est pas ça ? Cà veut dire çà !

Alors si c'est un crime de tuer un petit enfant où un homme, c'est parce que dans un petit enfant aussi il y a .. quoi ? Il y a un Soleil ! Il y a le même soleil dans le coeur d'un petit enfant qu'il y a dans le coeur d'un Saint parce que dans le coeur d'un petit enfant il y a Dieu. C'est pas clair ?

Mais enfin, ce petit enfant, s'il avait vécu .. il est mort maintenant malheureusement ! S'il avait vécu il aurait pu devenir aussi un assassin comme celui qui l'a tué, non? L'homme qui l'a tué a été aussi un jour un petit enfant ! non ? Il est devenu pourtant un assassin. Cela veut dire que le soleil qui entoure la tête des Saints c'est une chance .. est-ce que vous allez devenir des saints, vous ? Est-ce qu'un jour on vous représentera dans l'église du Valentin avec le soleil autour de la tête ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Il y en a combien parmi vous .. combien de petites filles et de petits garçons qui deviendront des saints ? Il y en a beaucoup ? Qu'est-ce que vous en pensez ? En tout cas c'est une chance : chacune de vous, chacun de vous peut devenir un saint ou une sainte, parce que chacun et chacune de vous a la chance de porter dans son coeur le Soleil qui est Dieu. Mais naturellement, pour que vous deveniez des saints et des saintes, il faut que vous deveniez transparents à ce Soleil. Comprenez-vous ? Le Soleil, le soleil qui éclaire et qui nous donne le jour .. ce soleil il ne peut pas traverser un mur. D'accord ? il ne peut même pas traverser les volets, si les volets sont fermés. Et de même Dieu, bien qu'il soit en nous, " le Soleil qui éclaire tout homme qui vient en ce monde ", comme dit l'Evangile ! Dieu ne peut pas luire si notre coeur est une pierre ; si notre coeur est un caillou, si notre âme est fermée comme une maison dont les volets sont clos ! Comprenez-vous ?

Alors qu'est-ce qu'il faut pour que le Soleil luise ? que nous devenions transparents comme la vitre, comme le vitrail qui fait chanter la couleur ! D'accord ?

Alors qu'est-ce que vous allez faire ? Qu'est-ce que nous allons faire ? Qu'est-ce que nous allons faire pour ne pas devenir des assassins, des brutes ou des parasites ? Vous savez ce que c'est qu'un parasite ? Un parasite c'est une puce, c'est un pou , c'est une punaise .. c'est un animal qui vit sur un autre, qui ne travaille pas, qui se contente de manger la substance d'un autre. Comprenez-vous ? hum Est-ce qu'il y a des enfants qui sont des parasites ? Il y a des enfants .. des petites filles qui sont des parasites ? Il y a des tas d'enfants qui sont des parasites ! qui ne fichent rien, qui ne donnent rien, qui avalent tout, qui veulent tout pour eux, qui ne partagent jamais, qui empoisonnent la vie de leurs parents ! Est-ce que c'est pour cela que on les a mis au monde ? pour qu'ils empoisonnent la vie des autres ?

Qu'est-ce qui fait le bonheur des parents ? Qu'est-ce qui fait le bonheur des parents ? C'est vous .. c'est vous ..! Et qu'est-ce qui fait le malheur des parents ? C'est vous, si vous êtes moches, vos parents seront malheureux.

Ecoutez, il y avait un petit garçon, c'était un chic type. Ce petit garçon, ses parents l'aimaient bien, ils n'avaient pas d'autre enfant que lui, et chaque fois que il réussissait une composition, on lui donnait un franc. Alors il mettait ça dans sa tirelire, et il avait un petit copain, qui était pauvre, qu'il aimait beaucoup et lui, le premier garçon, qui avait de l'argent, il allait à la patinoire ! Il avait une magnifique paire de souliers et de très beaux patins et son petit copain n'avait rien ! Il aurait bien aimé aller à la patinoire, mais il n'avait pas de patins et pas de souliers ! Alors celui qui avait sa tirelire pleine d'argent que ses parents lui avaient donné pour ses bonnes compositions un beau jour il est allé acheter des souliers et des patins, il en a fait cadeau à son petit copain qui était naturellement tout joyeux ! Alors le premier a compris que la plus belle chose dans la vie c'était de donner de la joie, de la joie aux autres ! Et il a pris l'habitude de donner .. et toute sa vie, finalement s'est passée à chercher la joie des autres !

Il y avait une petite fille car les petites filles sont aussi généreuses que les petits garçons, j'espère ! non ? et une petite fille, elle savait très bien coudre, elle avait le goût de la cuisine, elle avait une maman très généreuse mais comme il y avait dix enfants la maman était esquin­tée ! et un jour la petite fille rentrant de l'école, voit sa maman très fatiguée, et dit : " maman .. maman écoute, je vais faire le souper à ta place ". Je vais faire le souper à ta place ! Alors elle a fait le souper à sa place, et le lendemain elle a fait le souper à la place de sa maman et le surlendemain elle s'est mise à la couture avec sa maman et toute la vie a été changée par ce que la maman n'était plus esquintée, à bout de souffle. Elle avait trouvé dans sa petite fille une merveilleuse auxiliaire pour l'aider !

Et encore, écoutez j'ai connu une ouvrière, elle était couturière. Elle était joyeuse. Elle aimait chanter, et elle allait chez ses clients, et chez tous ses clients elle se mettait à chanter ! Elle travaillait d'ailleurs admirablement du matin au soir, mais elle travaillait en chantant. Et toutes ses clientes étaient émerveillées. Et elle me disait : " Moi, je suis l'ouvrière, je suis l'ouvrière de la Sainte Famille " je vais dans les familles pour porter la joie de Dieu. Et en effet elle portait tellement la joie de Dieu que toutes ses clientes l'attendaient comme le Soleil.

Et un jour elle a été renversée dans la rue par une bicyclette, elle a eu une fracture du fémur, et toutes sortes de blessures et lorsque on l'a mise dans le plâtre à l'hôpital, à l'hôpital elle enchantait toutes les malades par sa bonne humeur, par son sourire, et toute la salle était transformée, était vraiment illuminée par cette présence, parce que cette ouvrière de la Sainte Famille portait vraiment le Soleil dans son coeur.

Et vous vous rappelez encore, ce jeune garçon : il avait seize ans, qui avait une tumeur au cerveau dont il devait mourir deux ans plus tard et qui faisait semblant, on l'avait opéré, on n'avait pas pu refermer le crâne parce que la tumeur continuait à enfler, il faisait semblant de ne pas voir pour ne pas faire de la peine à ses parents. Et il continuait à aller à l'école, à préparer ses examens où il sortait le premier et quant il mourut au bout de deux ans sans s'être jamais plaint, ses parents ne purent pas pleurer parce que il leur avait donné tellement de joie par son courage que toute leur vie en était illuminée.

Et bien, c'est cela la sainteté, voyez ! La sainteté c'est pas d'être moche ! C'est pas de faire une figure d'enterrement ! La Sainteté c'est d'apporter le Soleil, c'est de donner la joie, c'est de s'oublier pour que la vie soit plus belle.

Vous allez penser à cela, je vous en prie, en pensant à ce petit enfant assassiné : vous vous direz " Ce serait tout de même moche que moi , qui suis vivant ou vivante, ce serait moche que je passe mon temps à empoisonner la vie de mes parents, puisqu'enfin mes parents, ils ne me demandent rien ". Vos parents ne vous demandent pas d'apporter des sous, de leur donner de l'argent ! Ils vous demandent une seule chose : votre générosité, votre bon coeur, votre sourire.

Et bien c'est ça être un saint. Un saint, c'est cela. Vous pensez tous être des saints et des saintes si, aujourd'hui et demain , de toutes vos forces, vous vous appliquez à être " chic " à être généreux, à apporter à la maison la joie ; à être le soleil de vos parents, de vos camarades et de vos maîtres.

Alors nous allons nous y mettre, hein ? Il faut que nous ayons besoin d'avoir un soleil autour de la tête, nous essaierons d'être transparents à ce Soleil que nous portons dans le coeur, pour qu'il y ait de la joie dans la maison, de la cave au grenier.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir