Début de l'ébauche d'un projet monastique nouveau Ce ne sont encore que des balbutiements !

Aux retraitants de Timadeuc, aux moines de la communauté cistercienne et à leur Père Abbé, et à toute personne de bonne volonté.

Je me suis trouvé à Timadeuc en juin dernier avec G. Cadel et C. Blin au moment du décès de M. Jackson, et j'ai été stupéfié par l'immense retentissement de cette mort dans le monde entier : des centaines de millions de jeunes se sont lamentés de la perte de leur idole, et les medias ont contribué à donner à ces rassemblements une orchestration mondiale extraordinaire.

Je me suis souvenu alors d'une page des Exercices spirituels de saint Ignace nous invitant contempler la Trinité divine pleine de compassion pour ces hommes innombrables sur la surface de la terre apparemment voués à la perdition, et décidant d'envoyer le Fils pour la sauver.

Et j'ai demandé aux retraitants de faire tous ensemble, durant toute cette semaine de retraite, une longue et fervente prière pour le salut de cette humanité d'aujourd'hui apparemment totalement abandonnée. Il s'agissait essentiellement, pour une première concrétisation de cette prière, de prendre part prioritairement, avec la communauté monastique, à l'Eucharistie, et, si possible à toutes les prières et chants de l'office monastique. J'ai admiré comment pratiquement tous s'y sont adonnés de grand cœur, quelques-uns prenant même leur part à l'office de nuit à 4h. du matin. Avec eux tous, avec vous tous je veux rendre grâce au Seigneur pour une telle ferveur quasi unanime.

Si je m'adresse à vous tous maintenant, quelques jours après la fin de la retraite, c'est parce que je pense qu'on ne devrait pas en rester là. Tous sont témoins que cette retraite n'a pas été comme celles que nous avions pu faire auparavant ! et je voudrais qu'une de ses caractéristiques soit justement que nous continuions notre supplication au Seigneur, quel que soit le lieu où nous sommes maintenant, notre supplication pour les innombrables jeunes, et moins jeunes, en perdition certaine, si l'on en croit certaine pages de l'Evangile : c'est tellement important et grave aujourd'hui.

Dans presque toutes les villes ou villages de notre pays, nombreux sont les jeunes complètement désoeuvrés le soir et souvent tard dans la nuit, après leur travail : un spectacle lamentable puisqu'ils sont capables alors des pires bêtises devant lesquelles nous restons impuissants. J'en ai fait la triste expérience à Saint Gatien.

L'idée m'est venu alors, à la suite du retentissement qu'a connu le décès de M. Jackson, de tenter de créer, avec vous, une communauté dont les membres ne se retrouveront qu'en de rares occasions, entre autres lors de la retraite annuelle, mais une communauté qui gardera entre ses membres, même très loin les uns des autres, une relation constante au moins de prière, on sera seulement certain que chacun de ses membres prie constamment pour ce salut de la jeunesse contemporaine, et que c'est aussi une intention de prière capitale pour la communauté monastique. Et on peut être sûr que la communauté trappiste non seulement donnera son assentiment à cette réunion, par le cœur, mais priera intensément avec nous, et y verra peut-être un moyen providentiel d'accueillir un jour d'abord 2 ou 3 nouveaux membres, et davantage ensuite.

Vous ne savez peut-être pas que la première intention de prière des moines de Timadeuc, inquiets à cause de leur nombre qui ne fait que diminuer, ils ne sont plus que 26 actuellement, ils étaient près de 80 il y a 50 ans, c'est de supplier le Seigneur de leur envoyer quelques nouveaux frères. Nous faisons nôtre ce souci qui peut aller jusqu'à une véritable angoisse.

La pensée principale de ce que je vais me permettre de proposer serait que quelques-uns parmi ces jeunes venant en retraite avec nous - on verra plus loin comment et à quelles conditions (à nous de les remplir !) il n'est pas impossible qu'il en vienne - l'un ou l'autre puisse se sentir appelé à vivre en communauté avec les moines pour une ou deux années au terme desquelles il pourra choisir entre ou bien demeurer dans la communauté de Timadeuc de façon plus stable, ou bien partir dans une nouvelle communauté à créer pour l'évangélisation du monde entier.

(à suivre)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir