Dieu n'existe pas, c'est du moins ce que pensent, et parfois professent, de plus en plus de gens aujourd'hui.

Deux exemples nous sont donnés de l'urgence dramatique de la diffusion de la pensée de M. Zundel quant à Dieu, il nous dit cette "chose" essentielle : Le seul vrai Dieu, il n'y en a pas d'autre, est un Dieu intérieur, - Jésus dira : « Dieu est esprit » - et il ne peut être reconnu que par l'homme intérieur. Gravez cela dans votre esprit.

J'ai aussi envie de dire, face à la propagande faite aujourd'hui : un Dieu extérieur à l'homme n'a jamais existé. Un Dieu intérieur à l'homme existe depuis toujours, infiniment plus réel que l'homme dont il est le créateur.

Voici les deux exemples.

On peut lire aussi dans le récent numéro du Nouvel Observateur :

« Janvier 2007, la France connaît la plus grande offensive créationiste jamais tentée sur son territoire. Un étrange ouvrage de 7 kilos et 800 pages intitulé « l'Atlas de la création » richement illustré et réfutant les théories de Darwin au nom de l'Islam, est distribué par milliers dans nos écoles et nos institutions. Sans scrupules l'auteur y accuse le darwinisme de tous les maux de nos sociétés, racisme, eugénisme, fascisme, nazisme, communisme, athéisme, matérialisme, jusqu'aux attentats du 11 septembre 2001, c'est la panique dans l'enseignement ! » (extrait du N.O. du 22 au 28 janvier 2009, à la page 18)

Surprenant aussi ce 2ème exemple, d'un autre ordre, mais relevant de la même dramatique carence (du sens d'un Dieu intérieur) : on a appris le 21 janvier aux informations du soir : depuis peu, à Madrid, circulent des bus urbains portant sur leurs flancs de larges panneaux annonçant qu'on sait maintenant, enfin !, la grande probabilité que Dieu n'existe pas, il faut donc profiter au maximum de la vie ! Surprenant dans un pays qui a vu naître beaucoup des plus grands mystiques chrétiens, les Jean de la Croix, Thérèse d'Avila, Ignace de Loyola, et bien d'autres encore.

Le dernier numéro cité du Nouvel Observateur comporte tout un dossier : « Dieu contre la science » « 200 ans après la naissance de Darwin, la guerre continue. » (1) Le débat, sinon la guerre, entre les partisans de l'évolution, et ceux, de plus en plus nombreux, qui la rejettent, avec, entre les deux « partis », ceux qui pensent plutôt à « un dessein intelligent » du Dieu Créateur, parce qu'ils ne veulent pas rejeter complètement l'idée de l'évolution, est réel aujourd'hui.

Zundel aurait immédiatement posé à tous la question essentielle : de quel Dieu parlons-nous et à quel homme ? A cette question suressentielle, seule, la réponse de la mystique chrétienne pourra mettre fin à ce débat mais apparemment personne n'y pense ! S'agit-il il d'un dieu extérieur à l'homme et à la création, comme le pensent les musulmans, les créationistes, et bien des chrétiens, ou bien s'agit-il d'un Dieu intérieur ?

Zundel avait déjà posé cette question aux pères conciliaires de Vatican 2. Bien évidemment pour lui, et pour nous, et pour tous ceux qui tentent de réfléchir en profondeur, le seul vrai Dieu, le seul Dieu existant réellement, est « un pur dedans ».

La question est primordiale et capitale, il est urgent de la poser aujourd'hui. Si le seul vrai Dieu est un Dieu intérieur, un Dieu pur dedans, un Dieu pure intériorité, un Dieu esprit, comme Jésus le dit à la samaritaine, la théorie de l'évolution est parfaitement compatible avec ce Dieu-là parce que, dans ses meilleures présentations, dans ses présentations chrétiennes, elle voit Dieu intérieur à toute l'évolution, l'animant et la dirigeant tout au long de sa très longue histoire.

Il est grand temps que l'humanité contemporaine prenne conscience de ce qu'il ne peut pas y avoir d'autre Dieu que ce Dieu intérieur, et de ce que, seul, l'homme intérieur peut le découvrir

Il faudra reprendre ce dossier parce que l'affaire est extrêmement importante aujourd'hui, car si l'on en croit l'auteur du dossier du N.O., « près de 40 pour cent des américains adultes refusent aujourd'hui l'évolution, et le pourcentage de rejet est supérieur à 50 pour cent en Turquie, Indonésie, Pakistan, Malaisie et Egypte ! » Et l'Islam, justement, pour lequel Dieu est extérieur à l'homme, est en voie de rejeter partout la théorie de l'évolution. Tout cela à cause de la méconnaissance de ce Dieu intérieur, et en nous, de l'homme intérieur. « Que le Père vous accorde en sa glorieuse richesse, d'être puissamment fortifiés par son Esprit pour la croissance de l'homme intérieur. » (Eph., 3,16)

Note (1). Le Nouvel observateur titre son numéro : « Dieu contre la science » « 200 ans après Darwin la guerre continue ».

Mais non ! Le Dieu intérieur n'est pas contre la science ! Il est intérieur aux savants comme aux auteurs des livres de la Bible. Si leurs enseignements paraissent opposés, c'est seulement à cause des limites de l'intelligence de tout homme, particulièrement quand il s'agit du Dieu Trinité qui transcende toute intelligence humaine.

Cela ne veut pas dire que nous ne puissions pas Le connaître, cela veut dire qu'on ne peut l'atteindre dans sa vérité entière qu'avec la venue de Jésus-Christ en lequel Dieu s'incarne parfaitement, même si son humanité reste une créature, de ce fait limitée et donc non apte à nous livrer tous les secrets de Dieu. A la fois il nous les livre, essentiellement dans la façon de son passage au Père, et en même temps l'homme ne peut pas les recevoir sinon au cours d'une très longue histoire non achevée, aussi bien celle de la science que celle du développement du dogme chrétien. La révélation christique est achevée avec la mort du dernier apôtre mais elle l'est comme l'embryon qui ontient déjà tous les linéaments de son être futur, il ne pourra jamais les renier. (à suivre)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir