Suite 5 et fin de la 2ème conférence donnée à La Rochette en septembre 1963.

Dans ces perspectives tout est changé, la connaissance de soi, la connaissance du monde, la fécondité et le désintéressement de la vie de l'esprit, la pureté et le caractère immaculé de cette génération intérieure sans laquelle nous ne pouvons atteindre à la joie de connaître.

Toute la grandeur et toute la modestie, cette synthèse parfaite d'une humilité clairvoyante et d'une grandeur entièrement déprise de soi, tout cela est donné dans ce foyer primitif qui est le coeur de la divinité, Père, Fils et Saint Esprit.

Il faut donc que nous nourrissions notre esprit de cette Présence adorable, que notre intelligence s'épanouisse dans cette clarté et que la vie des vertus en nous, la charité comme l'humilité, parte constamment d'une référence à cette Pauvreté de Dieu.

Dieu est Dieu parce qu'il n'a rien. Dieu est le grand pauvre dont la seule béatitude est de se donner. C'est pourquoi Il ne nous propose rien de moins que de nous transformer en Lui et d'atteindre à cette grandeur que nous n'atteindrons jamais pleinement parce que nous ne serons jamais assez pauvres, assez dépouillés pour être la Pauvreté en personne.

Reposons-nous dans cette vision en suivant le petit Pauvre d'Assise qui, de degré en degré, d'expérience en expérience, après avoir voulu remplir le monde de ses exploits, après avoir courtisé la gloire, après avoir cherché à faire entrer son nom dans l'histoire, après avoir rêvé de toutes les victoires qu'il viendrait offrir à la plus belle princesse du monde, découvre enfin que la grandeur est Dame Pauvreté et que Dame Pauvreté, finalement, n'est que le symbole de ce Visage de Dieu imprimé dans nos coeurs où respire l'Eternel Amour dans l'éternel Dépouillement. » (fin de la 2ème conférence)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir