La Croix nous met devant un Dieu qui est rigoureusement conditionné par notre oui.

« Il faut prendre tout le christianisme, tout l'évangile du Christ dans la perspective de l'homme et de la Croix. Et d'abord la Croix, la Croix qui mesure la dignité humaine et est la mesure de notre liberté.

Si la Croix est la grande espérance chrétienne, c'est parce qu'elle est justement la caution de la dignité de chacun de nous : si le Christ a apprécié notre vie à ce prix de la Croix, c'est que notre vie a une valeur suprême.

Et d'ailleurs il n'y a pas à hésiter sur l'interprétation de la Croix puisqu'elle est précédée de cette exégèse infaillible qu'est le Lavement des pieds : si Jésus, avant de quitter ses disciples pour s'enfoncer dans l'agonie qui aboutit à la Croix, si Jésus a lavé les pieds de ses disciples, et donc les nôtres puisque les disciples ici représentent toute l'humanité, c'est qu'il se passe maintenant quelque chose d'essentiellement nouveau à savoir que le seul sanctuaire de Dieu, c'est l'homme.

Au lavement des pieds Dieu est à genoux devant l'homme, ces termes font choc et vous avez la lumière à laquelle il faut aboutir. C'est le renversement de l'Evangile, c'est de nous mettre en face d'un Dieu agenouillé devant l'homme, agenouillé devant la Création, c'est-à-dire devant un Dieu incapable de forcer la porte (de notre coeur), devant un Dieu qui est le premier non seulement à respecter notre dignité mais à la fonder, devant un Dieu qui immédiatement s'atteste comme impuissant devant toutes les entreprises humaines de négation et que nous pouvons lui opposer. La Croix nous met devant un Dieu qui est rigoureusement conditionné par notre OUI.

Si notre OUI ne se produit pas et ne mûrit pas, si notre OUI ne nous saisit pas tout entier, Dieu est réduit à l'impuissance, et cette impuissance s'affirme de façon tout à fait précise sur la Croix... »

(Maurice Zundel au Cénacle de Genève en février 1964.)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir