"Le pôle surnaturel de la famille : la Trinité éternelle communi­cation d'amour entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C'est par là que la famille s'ouvre, c'est par là, qu'elle devient universelle: cha­cun de ses membres n'est plus crispé sur soi. Il est en état de commu­nion avec les autres, il est offert aux autres. Il est tout tendu vers le bonheur des autres...

Vivre cette communion, vivre ce pôle divin de la vie familiale, vivre à la lumière de la très sainte Trinité, cela veut dire se prévenir mutuellement. Que de ménages, que de couples abîment leur bon­heur, non pas par des incartades graves, par des infidélités scandaleu­ses, mais simplement par ce manque d'antenne, par les oublis des nuances qui constituent tout le prix du bonheur.

Le bonheur est fait de toutes ces petites choses, de prévenances singulières, multipliées. Le bonheur est fait de cette sensibilité à tout ce qui pourrait blesser et ternir la joie des autres."

Ajouter un Commentaire

Les commentaires sont modérés avant publication. Les contributions doivent porter sur le sujet traité, respecter les lois et règlements en vigueurs, et permettre un échange constructif et courtois. A cause des robots qui inondent de commentaires publicitaires, nous devons imposer la saisie d'un code de sécurité.

Code de sécurité
Rafraîchir